Les OGM sont de véritables poisons selon une étude financée par Auchan et Carrefour

Bonjour,

Un article nous donnant les effets pervers des OGM.

Lien pour l’article

Nous recommandons de lire l’article à partir du lien donné mais si jamais le lien ne fonctionnait pas, voici une copie de l’article  :

Le Journal du Siècle
mer., 19 sept. 2012

Imprimer
Des chercheurs français ont étudié secrètement, pendant deux ans, 200 rats nourris au maïs transgénique. Tumeurs, pathologies lourdes… une hécatombe. Et une bombe pour l’industrie OGM.C’est une véritable bombe que lance, ce 19 septembre à 15 heures, la très sérieuse revue américaine « Food and Chemical Toxicology » – une référence en matière de toxicologie alimentaire – en publiant les résultats de l’expérimentation menée par l’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen. Une bombe à fragmentation : scientifique, sanitaire, politique et industrielle. Elle pulvérise en effet une vérité officielle : l’innocuité du maïs génétiquement modifié.

Même à faible dose, l’OGM étudié se révèle lourdement toxique et souvent mortel pour des rats. A tel point que, s’il s’agissait d’un médicament, il devrait être suspendu séance tenante dans l’attente de nouvelles investigations. Car c’est ce même OGM que l’on retrouve dans nos assiettes, à travers la viande, les œufs ou le lait.

En 2006, c’est comme un véritable thriller que commence cette recherche, dont le maître d’œuvre, Gilles-Eric Séralini, divulgue lui-même les conclusions dans un ouvrage à paraître la semaine prochaine (« Tous cobayes ! », Flammarion, en librairie le 26 septembre). Lire la suite

La vitamine D pourrait accélérer la cicatrisation des plaies

Bonjour,

Un article nous donnant les effets bénéfiques de la vitamine D.

Lien pour l’article

Nous recommandons de lire l’article à partir du lien donné mais si jamais le lien ne fonctionnait pas, voici une copie de l’article  :
.

Vit D illustration

Des chercheurs Brésiliens ont voulu examiner le lien entre le taux de vitamine D dans le sang et la vitesse de cicatrisation. Ils ont étudié 52 malades âgés en moyenne de 57 ans dont la moitié était touchés par des ulcères aux jambes.

Leur taux de vitamine D a été mesuré au début, pendant et à la fin de l’étude. Au début de l’étude presque tous les participants avaient un déficit en vitamine D, les chercheurs ont donc administré de la vitamine D (50 000 UI par semaine) à la moitié des personnes touchées par un ulcère et un placebo aux autres.

Au bout de deux mois la taille de l’ulcère est passée de 25 cm² à 18 cm² pour le groupe ayant pris de la vitamine D contre 27 cm² à 24,5 cm² pour le groupe ayant pris le placebo. Les chercheurs expliquent que le bénéfice apparaît encore plus marqué lorsqu’on tient compte des grandes variations des tailles des ulcères et concluent que la vitamine D semble accélérer la cicatrisation. Lire la suite

Lait d’amandes

Bonjour,

Voici une recette simple et facile à faire qui vous permettra d’avoir toujours du lait d’amandes frais.

Ingrédients (pour 1 tasse de lait) :

  • 1/4 tasse d’amandes
  • Une pincée de sel marin

L’ amande

Bonjour,

Voici certains bienfaits de l’amande pour son bon gras, fibres, protéines tels que publiés dans l’article de passeportsanté.

On accorde une grande importance à l’amande pour son contenu élevé en phytostérols, en acides gras mono-insaturés, en protéines végétales, en fibres solubles, en vitamines et en minéraux.

Acides gras insaturés. Plus de la moitié des lipides contenus dans l’amande sont des gras mono-insaturés, plus particulièrement l’acide oléique que l’on retrouve également dans l’huile d’olive et de canola. Une étude effectuée auprès de plus de 80 000 femmes suivies durant une période de 14 ans a révélé que la consommation d’acides gras mono-insaturés était reliée à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires. De plus, une méta-analyse portant sur 27 essais cliniques publiés entre 1970 et 1991 illustre une augmentation du cholestérol-HDL (« bon » cholestérol) lorsque les glucides sont en partie remplacés par des gras mono-insaturés dans l’alimentation, tandis que cette substitution ne modifie pas le taux de cholestérol LDL. Lire la suite

Sucre – Une image vaut mille mots

Bonjour,

Le site internet ci-dessous nous donne un comparatif rapide de la quantité de sucre caché dans certains produits ou aliments. Souvenez-vous qu’un carré de sucre équivaut à 5 grammes de sucre soit une cuillère à thé.

http://www.sugarstacks.com/

Quelques exemples d’images que vous trouverez sur leur site.

Source cachée de sucre souvent oubliée !

Surprenant !

Le blé est un opiacé

Bonjour,

Un article nous donnant les effets secondaires du blé.

Lien pour l’article

Nous recommandons de lire l’article à partir du lien donné mais si jamais le lien ne fonctionnait pas, voici une copie de l’article  :

Dr. Davis

Wheat belly blog,

mar., 17 avr. 2012
Traduit par NoT

Bien que ce soit la prémisse principale du livre Wheat Belly, je crains que certains n’aient pas compris tout le message :

Le blé moderne est un opiacé.

Et, bien sûr, je ne dis pas que le blé est un opiacé parce que comme vous trouvez ça bon vous avez l’impression d’être accro. Non, le blé est réellement addictif.

Le blé est addictif dans le sens où il finit par dominer les pensées et les comportements. Le blé est addictif dans le sens où si vous n’en avez pas pendant quelques heures, vous commencez à être nerveux, confus, tremblant, et commencez désespérément à chercher une autre « dose » de crackers, petits pains, ou baguette, même si ce sont les vieux crackers périmés de 3 mois au fond de la boîte. Le blé est addictif dans le sens où il y a un syndrome de sevrage distinct caractérisé par une fatigue écrasante, un « brouillard » mental, une incapacité à faire de l’exercice, et même une dépression qui dure plusieurs jours, parfois plusieurs semaines. Le blé est addictif dans le sens où ce processus de sevrage peut être provoqué par l’administration d’un médicament bloquant les opiacés comme la naloxone ou la naltrexone.

Mais la « défonce » du blé n’est pas comme la défonce de l’héroïne, morphine, ou Oxycontine. Cet opiacé, bien que se liant aux récepteurs opiacés du cerveau, ne nous « défonce » pas. Il nous donne faim. Lire la suite

Quatre cuillères à soupe de cet « aliment pour le cerveau » pourraient prévenir la maladie d’Alzheimer

Bonjour,

Un article nous donnant les effets bénéfiques de l’huile de coco.

Lien pour l’article

Nous recommandons de lire l’article à partir du lien donné mais si jamais le lien ne fonctionnait pas, voici une copie de l’article  :
 

Dr Mercola
mercola.com
lun., 13 déc. 2010

 

Visionnez cette vidéo où le Dr Mary Newport présente une découverte étonnante qui pourrait « soigner » la maladie d’Alzheimer et les pertes de mémoire.


Les cétones de la noix de coco – 22 juillet 2008

Commentaires du Dr Mercola

Dans la vidéo ci-dessus, le Dr Mary Newport présente les corps cétonés, un carburant alternatif pour votre cerveau que votre organisme produit pendant la digestion de l’huile de noix de coco, et le grand intérêt de cette huile pour lutter contre la maladie d’Alzheimer.

Cette information est vraiment remarquable, et je vous encourage à visionner la vidéo du Dr Newport dans son intégralité pour comprendre toute l’histoire. Si sa théorie est juste, elle pourrait constituer l’une des plus grandes découvertes depuis bien longtemps. La guérison remarquable de son mari confirme ses hypothèses. Lire la suite